Le silence, ou comment ouvrir la porte du dialogue intérieur

Le silence, ou comment ouvrir la porte du dialogue intérieur

Nous vivons dans une société, qui ne s’arrête jamais. Nous sommes tout le temps bombardés d’informations, vrais ou fausses et de bruits en tout genre.
L’être humain a toujours besoin de stimuli, qui sont d’ailleurs importants pour se développer et grandir. Souvent, les personnes voient  le silence comme un vide, parfois éprouvant qui peut même faire peur.. Entendre les battements de son cœur, les bruits de son corps, peut être une expérience stressante pour la plupart des gens, qui ne le supportent pas plus de 15 mn. 
Pourtant comme dit le proverbe :  » la parole est d’argent et le silence est d’or ».

C’est quoi le silence ?

Selon le Larousse, le silence est l’absence totale de bruit, dans un endroit calme. Mais il existe en fait plusieurs sortes de silence.
Il y a le silence acoustique ou auditif, mais également le silence du corps. Ce moment où, votre corps est totalement immobile, et où vous ne faites absolument rien. Il y a également, le silence attentionnel. Ce silence, apparaît lorsque vous vous coupez de tous les bruits extérieurs, tels qu’Internet, le téléphone, les messageries électroniques, les réseaux sociaux. Ainsi, volontairement, vous pouvez atteindre un silence intérieur.

Pourquoi le silence est nécessaire ?

Ressassez, ruminer tout le temps, nous lie à des schémas mentaux et à des peurs. Le silence nous aide, lorsque l’on est stressé, assommé par tous les stimuli extérieurs. Quand vous travaillez, votre cerveau fait énormément d’efforts et ne « rêve » plus suffisamment, alors que la rêverie est importante pour notre mieux être.
Lorsque vous êtes dans le silence, il est possible de réduire le bruit de fond de nos pensées et d’éteindre cette petite voix dans notre tête, qui nous demande constamment de faire mieux..

Le silence, permet de rester et de dialoguer avec nous-même, et il devient un test décisif pour nos humeurs. Être dans le silence, permet au corps et à l’esprit de se régénérer, parce que la régénération de l’esprit passe d’abord par le corps. Quand on se tourne vers l’intérieur, les battements du cœur et la respiration ralentissent. Cela a des effets positifs sur les pensées, qui deviennent à leurs tours plus calmes, ce qui permet de réguler les émotions.
Ce moment de calme, permet également au cerveau d’éliminer les déchets, les toxines qui s’amassent, lorsqu’il est en plein fonctionnement, et aussi de régénérer et réparer les cellules.

Comment obtenir le silence, sans crainte ?

La méditation et l’hypnose aident à trouver ce silence.
Lorsque que l’on médite,ou que nous sommes en « état d’hypnose », on se tourne vers notre monde intérieur. Nous pouvons alors, faire taire, tout ce qui nous fait interpréter la réalité. Nous pouvons jouir de ce que nous percevons avec nos sens, en réduisant la contamination des perceptions.
Atteindre ce silence intérieur, demande du travail et de l’entraînement. Il faut dans un premier temps, se forcer à s’arrêter un peu tous les jours, en se plaçant dans un environnement calme. Votre cerveau pourra ainsi relâcher la pression, et votre esprit vagabondé. Vous pourrez alors être plus attentif à ce qui se passe dans votre corps.
Si cela vous parait compliqué à faire seul, n’hésitez pas à vous faire accompagner par un professionnel.

Prendre rendez-vous en ligne

A bientôt

Hélène

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Why ask?

Coordonnées

Hélène PORRY Hypnopraticienne

Adresse
1 b rue des usines 81290 Labruguière

Téléphone: 06.62.91.43.64

Newsletter Inscription

Fibromyalgie ou
le Cri du Corps

Auto-hypnose et hypnose, 2 outils merveilleux qui m’ont permis de vaincre la fibromyalgie.

Ce journal sans prétention, veut simplement vous faire découvrir, à travers mon histoire personnelle, tout ce que ces outils extraordinaires peuvent apporter dans notre Vie.