Il était une fois…

Il était une fois…

Il était une fois un monde étrange.

Un monde étrange, où les habitants étaient tout le temps pressés, où tout le monde passait son temps à se plaindre, sans pour autant faire quoi que ce soit, pour que les choses changent.

Un monde, où les journaux d’informations quels qu’ils soient, ne font que parler de catastrophes. Un lieu, où sur les réseaux sociaux, c’est la course au buzz, où le sordide et le macabre est appétissant, pour le plus grand nombre des habitants, parce qu’ils ressentent de la tristesse et de l’indignation d’un coté et de l’autre, c’est le soulagement de ne pas être dans la situation décrite. Certains sont dans une telle peur, qu’ils surveillent chaque information vraie ou fausse, annonçant une nouvelle catastrophe, afin de la partager.

À votre avis, comment est le cerveau des habitants, dans ce monde étrange ?

Ce monde étrange vous l’aurez compris, est notre monde et nous sommes ces habitants. Nous sommes ceux, qui emmagasinons ces informations macabres à longueur de journée, des informations qui nous semblent tellement normales aujourd’hui, que nous ne voyons pas, leurs effets dévastateurs. Mais elles n’ ont rien de normales !!

Les médias

Les médias ont bien compris que pour faire de l’audimat, il faut toucher là où ça fait mal.. Plus on joue sur la corde sensible, plus cela marche. Notre cerveau est ainsi fait. Il enregistre plus facilement les informations négatives que positives. Mais, en nous assommant de mauvaises nouvelles, nous perdons tous espoirs de lendemain heureux.

Nous avons eu le confinement, avec le décompte journalier des morts du covid. Maintenant nous avons des débats perpétuels sur la crise économique, les entreprises qui mettent la clé sous la porte, le nombre de chômeurs qui augmentent, le racisme… Toutes ces informations sont sources d’angoisses, pour chacun d’entre nous.

Toutes ces expressions de désarroi, sont humaines, et même légitimes. La peur est un mécanisme normal, qui nous alerte en cas de danger, la colère nous informe, lorsque nos besoins ne sont pas satisfaits.

Seulement quand le stress devient chronique, que la peur prend toute la place, que l’angoisse et l’anxiété deviennent une nouvelle norme, c’est qu’ il y a quelque chose qui ne va pas.

Les conséquences

Quand les émotions sont perpétuellement négatives, il se crée des réactions psychologiques, qui affecte le sommeil, notre système immunitaire, nos relations avec les autres et avec nous-mêmes. Nous avons alors la sensation de « perdre le contrôle ». Arrivez à ce stade, il est tout à fait possible de développer un « état dépressif. »

Dans cet état, notre corps devient plus sensible aux maladies, il y a baisse de l’estime de soi, et nous sommes également plus sensibles à la douleur.

Soyons clairs, je ne dis pas qu’il ne faut pas parler de ce qui va mal, car bien sûr cela fait partie de la réalité, mais est ce que, le fait de l’entendre H 24, contribue à vous faire aller mieux ?

Les nouvelles positives

Il y aussi de belles choses sur cette planète, et partager des informations positives permet d’avancer, vers la construction d’une autre réalité. Une bonne nouvelle ne fait pas de mal au moral!!

Quand par exemple, on apprend que la pollution qui a diminué pendant ce confinement. Quand on remarque, que des animaux qui avaient pratiquement disparus, sont à nouveau visibles, cela fait du bien.

Souvenez-vous lorsque la France à gagner la coupe du monde de football en 1998, comment vous vous sentiez, comment était votre entourage ? Oui le positif, fait du bien!!

Des solutions

Au lieu de relayer des informations négatives, il serait intéressant pour modifier cette tendance, de parler de tous les petits événements positifs, qui ont lieu dans le monde. Cela permettrait de voir la vie autrement.

Votre cerveau, pourrait vous remercier si vous arrêtiez de regarder la télévision en continue, si vous profitiez par exemple, de la nature, que vous preniez le temps d’observer, comment elle se comporte et comment elle continue à vivre, malgré toutes les difficultés qu’elle rencontre.

Il pourrait apprécier, que vous  profitiez de l’instant présent, du sourire de vos enfants quand vous passez des moments avec eux. Soyez heureux d’être en vie, tout  simplement.

Il est possible, que  votre esprit reste malgré tout morose, que vous continuer à ne penser qu’aux catastrophes dans le monde, et peut être dans votre vie. Vous vous dites que c’est bien beau tout ça, mais que vous ne savez pas comment faire, pour que ça change.. l’hypnose, peut vous aider à comprendre comment modifier vos pensées, et l’impact des événements sur vous. Vous serez alors plus serein et vous pourrez, retrouver votre joie de vivre.

Prendre rendez-vous en ligne

A bientôt, et prenez soin de vous.

Hélène

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Why ask?

Coordonnées

Hélène PORRY Hypnopraticienne

Adresse
1 b rue des usines 81290 Labruguière

Téléphone: 06.62.91.43.64

Newsletter Inscription

Fibromyalgie ou
le Cri du Corps

Auto-hypnose et hypnose, 2 outils merveilleux qui m’ont permis de vaincre la fibromyalgie.

Ce journal sans prétention, veut simplement vous faire découvrir, à travers mon histoire personnelle, tout ce que ces outils extraordinaires peuvent apporter dans notre Vie.