L’échec, est aussi le premier pas vers la réussite.

L’échec, est aussi le premier pas vers la réussite.

Dans certains pays, comme chez les anglo-saxons, on parle de « culture de l’échec » ou même de « culture du rebond ». Cela signifie que dans ces pays, le droit à l’erreur est normal, humain. Ne dit-on pas : « l’erreur est humaine » ?

En France à l’inverse, on cultive une vision de l’échec, négative, dévalorisante, et même culpabilisante. Pour les Français, l’échec ne peut rien avoir de positif.

Découverte de la signification de l’échec, dans notre société.

Dès son plus jeune âge et son entrée à l’école, l’enfant découvre ce qu’est l’échec.
En effet, il apprend que, s’il ne comprend pas, s’il a une mauvaise note, c’est qu’il n’a pas assez travaillé ou pire, qu’il n’est pas assez intelligent.

Il y a l’échec l’échec scolaire, professionnel, l’échec amoureux, etc. Pourtant, ce n’est pas vraiment l’échec le problème, mais plutôt le fait que très souvent la personne pense que si elle a échouée, c’est parce qu’elle n’est pas à la hauteur.

Se tromper, est perçu comme quelque chose d’humiliant et pourtant.. L’échec est bien une période formatrice, et nécessaire.

Combien de grands de ce monde, ont échoué avant d’atteindre leurs objectifs !

Face à l’échec

Nous avons tous connu dans notre vie des situations d’échec, et il est beaucoup plus facile d’abandonner, quand les choses ne fonctionnent pas comme on le voudrait. Mais, si tout était toujours facile, comment pourrions-nous apprécier la juste valeur de nos réussites ?

L’échec ne signifie pas qu’on n’est pas capable, mais plutôt que le chemin emprunté pour atteindre notre objectif, n’était pas le bon. Il nous permet de nous poser, afin de comprendre où nous avons commis des erreurs, et de repartir sur de nouvelles bases. C est un appui pour mieux rebondir.

Il y a des personnes, qui sont toujours dans le déni de l’échec et qui assument pleinement leur responsabilité. C’est bien, mais très souvent elles répéteront les mêmes erreurs, car il n’y a pas de remises en question. Elles ne tirent aucun bénéfice, de ce qu’elles viennent de vivre.

La sensation d’échec peut démoraliser, mais en changeant de point de vue, en le voyant comme une nouvelle opportunité, il peut réellement rendre plus fort.

La peur

La plupart des choses dont nous avons peur dans notre vie, sont liées à l’échec.
Avoir beaucoup de réussites, c’est super, mais peut donner rapidement la « grosse tête », alors qu’en vivant des échecs, on remet rapidement les pieds sur terre.

C’est bien la peur d’échouer, qui empêche d’avancer et d’explorer de nouvelles options. Ce sentiment d’échec est parfois, extrêmement douloureux, quand il est vécu de manière négative.
Sortir de sa zone de confort fait peur !!!

Comment utiliser cet échec pour rebondir ?

Et si, au lieu de se focaliser sur le négatif qui vient de cet échec, on se concentrait sur tout le positif qu’il apporte avec lui ?

Quand on réussi après avoir échoué plusieurs fois, on est envahi par un sentiment de grande fierté, parce qu’on se rend compte de la valeur de cette réussite. On découvre également à quel point, on peut être fort mentalement, ce qui renforce la confiance en soi.

Tout ce que nous faisons dans notre vie, est expérience et l’échec en fait partie. L’échec nous permet de changer notre façon de voir les choses. Il fait ressortir notre véritable tempérament, notre ténacité.

Accepter l’échec, c’est lui permettre de nous aider à devenir plus fort mentalement et pouvoir rebondir plus facilement, pour atteindre notre objectif

Thomas Edison, qui a échoué un nombre incalculable de fois, avant d’inventer l’ampoule électrique, a répondu un jour à l’un de ses collaborateurs qui lui demandait comment il avait supporté autant d’échecs :

« Je n’ai pas échoué des milliers de fois, j’ai réussi des milliers de tentatives qui n’ont pas fonctionné ».

Ne baissez pas les bras.

Si le succès peut rendre arrogant l’échec lui, impose une leçon d’humilité qui est souvent le début de la réussite. Il permet également d’avoir un regard bienveillant, une certaine tolérance envers ceux qui comme nous, ont pu connaître des échecs.

L’écrivain américain, Truman Capote disait ;

 » L’échec est l’épice, qui donne sa saveur au succès ».

Si vous vivez un échec, ne baissez pas les bras, mais prenez le temps de réfléchir, de regarder où vous, vous êtes trompé. Ensuite, utilisez cet enseignement pour rebondir.

L’échec n’existe qu’au travers de la valeur que vous lui donnez.

Pour recevoir mes articles gratuitement dans votre boite mail, inscrivez-vous à ma newsletter.

Hélène

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Why ask?

Coordonnées

Hélène PORRY Hypnopraticienne

Adresse
1 b rue des usines 81290 Labruguière

Téléphone: 06.62.91.43.64

Newsletter Inscription

Fibromyalgie ou
le Cri du Corps

Auto-hypnose et hypnose, 2 outils merveilleux qui m’ont permis de vaincre la fibromyalgie.

Ce journal sans prétention, veut simplement vous faire découvrir, à travers mon histoire personnelle, tout ce que ces outils extraordinaires peuvent apporter dans notre Vie.