Mon enfant, a un ami imaginaire

Mon enfant, a un ami imaginaire

Il y a quelques jours, j’ai reçu un appel téléphonique d’une maman qui me dit : « Mon petit garçon de 4 ans m’inquiète, car il parle à un ami qui n’existe pas. Je crois qu’il a un problème ! Pouvez-vous l’aider ? « .
Faut-il que cette maman s’inquiète, ou est-ce simplement une étape dans la vie de l’enfant ?

L’ami imaginaire

Il peut être invisible ou, incarné dans une peluche, un animal, parfois un robot ou une poupée. Il arrive que pour certains il prenne beaucoup de place, et pour d’autres, il se fait plutôt discret.

Très souvent, les enfants âgés de 3 à 7 ans, particulièrement les enfants uniques ou l’ainée de la fratrie, s’inventent un ami imaginaire. En règle générale, cet ami disparait comme il est apparu.

Selon les psychologues, avoir un ami imaginaire est une étape tout à fait normale dans le développement psychoaffectif de l’enfant, mais elle n’est pas systématique.

Quel est le rôle de cet ami imaginaire ?

Cet ami, a un rôle extrêmement important pour l’enfant.

En grandissant, il commence à appréhender le monde dans lequel il vit, avec parfois un peu d’anxiété. Il lui permet de se décharger d’émotions trop fortes.

Il lui confie ses secrets, lui raconte ses chagrins et ses joies. Lui parle comme à un véritable ami.

Ce copain, l’aide également à surmonter des situations stressantes, comme une séparation, un déménagement ou l’arrivée d’un bébé et le rassure quand il a peur.

Parfois, l’enfant l’utilise pour poser des questions qui l’embarrassent ou pour exprimer son désaccord.

Développer son imagination

La plupart des enfants, savent que si les autres ne voient pas son ami, c’est tout simplement parce qu’il n’existe pas vraiment, mais quand l’enfant est petit, il y croit fermement.

Ce nouvel ami, l’aide à explorer le monde, il apprend a travers lui, à se connaitre, à découvrir qui il est.. Pour vivre cela, l’enfant fait preuve de beaucoup de créativité.

En acceptant le fait que votre enfant ait un ami un peu particulier, vous lui offrez, la possibilité de comprendre que l’imagination et la créativité donnent une certaine liberté et permettent également de trouver des solutions, quand quelque chose ne nous convient pas.

Le rôle des adultes

Les adultes bien souvent, ont du mal à comprendre cet étrange épisode de la vie de leur enfant. Ils sont plutôt déroutés, d’autant plus qu’ils n’ont pas d’accès direct à cet ami invisible et s’inquiètent de cette drôle de relation.

Parfois, l’enfant utilise cet ami pour couvrir ses bêtises… Il essaie ainsi de fuir les conséquences de ses actes, et cela montre qu’il a parfaitement compris les règles.

Lorsque cela se produit, l’adulte doit montrer qu’il n’est pas dupe, en rappelant les règles à l’enfant comme à son « copain ». Ensuite, il lui demandera de réparer sa bêtise avec l’aide de son ami.
Vous verrez que peu à peu, il apprendra à assumer des erreurs.

Accepter cet étrange ami

En écoutant votre enfant parler de son ami, vous pourrez en apprendre beaucoup sur lui-même, et sur ce qui se passe dans son monde intérieur.

Vous découvrirez ses intérêts, ses désirs, mais aussi ses peurs. Au travers de cet ami, l’enfant vous fera passer des messages… Si par exemple il vous dit que son ami est inquiet à propos du prochain déménagement, il y a de fortes chances qu’il vous parle de ses propres craintes. Soyez à l’écoute et ne vous moquez pas de lui.

L’imaginaire

En devenant adultes, nous avons oublié le pouvoir de cette imagination qui pourtant, nous aide à avancer dans notre vie.

Même si l’imagination de votre enfant vous surprend, ne brisez pas son rêve en lui disant qu’il ment, quand il parle de son ami. Grâce à son imagination débordante, il y croit vraiment. Il ne ment pas !

Des raisons de s’inquiéter ?

En règle générale, l’enfant oublie son ami imaginaire vers 7 ans, mais là encore il n’y a pas de règle, cela dépend de chaque enfant.

L’ami imaginaire est donc quelque chose de positif, mais, vous pouvez vous interroger, si votre enfant préfère jouer avec lui, plutôt qu’avec de « vrais copains ». Peut-être a-t-il besoin d’un coup de pouce pour vaincre sa timidité. S’il vous dit que son ami est méchant, cela peut être le signe d’une angoisse. Vous pouvez en parler avec lui ou vous adressez à un professionnel. Sinon tout va bien !

En conclusion

Comme vous vous en doutez, j’ai rassuré cette maman au téléphone et je lui ai expliqué, qu’elle n’avait pas besoin de s’inquiéter. Son petit garçon va très bien, il n’est pas « fou », mais juste en train de grandir avec l’aide de son imagination.

L’hypnose est un merveilleux outil pour accompagner les enfants, en cas de stress, d’angoisses, d’insomnies, de terreur nocturne, mais également pour des troubles du comportement, troubles de la concentration, l’énurésie, les peurs incontrôlables et bien d’autres encore.

Mais, si votre enfant est jeune et qu’il a un ami imaginaire, ne vous inquiétez pas et regardez-le grandir.

Prendre rendez-vous

À bientôt
Hélène

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Why ask?

Coordonnées

Hélène PORRY Hypnopraticienne

Adresse
1 b rue des usines 81290 Labruguière

Téléphone: 06.62.91.43.64

Newsletter Inscription

Fibromyalgie ou
le Cri du Corps

Auto-hypnose et hypnose, 2 outils merveilleux qui m’ont permis de vaincre la fibromyalgie.

Ce journal sans prétention, veut simplement vous faire découvrir, à travers mon histoire personnelle, tout ce que ces outils extraordinaires peuvent apporter dans notre Vie.