L’hypnose et la maladie de Parkinson

L’hypnose et la maladie de Parkinson

Il y a quelques jours, j’ai présenté les bienfaits de l’hypnose à l’association France Parkinson de ma région. Mais en quoi l’hypnose peut-elle aider les personnes atteintes de cette maladie ?

La maladie de Parkinson 

La maladie de Parkinson une maladie neurodégénérative qui se place juste après la maladie d’Alzheimer. C’est aussi la deuxième cause de handicap moteur après l’AVC.

Elle se caractérise par une dégénérescence des neurones dopaminergiques dans la substance noire (locus niger) du cerveau, localisée dans une région particulière du tronc cérébral et composée principalement de neurones à dopamine.

La dopamine

La dopamine est un neurotransmetteur indispensable au contrôle des mouvements du corps, en particulier les mouvements automatiques.

La disparition de ces neurones provoque ainsi un déficit en dopamine dans le cerveau obligeant dorénavant le malade à penser ses mouvements alors qu’ils étaient autrefois réalisés instinctivement.
C’est aussi un neurotransmetteur qui est impliqué dans la motivation, ce qui peut expliquer parfois des situations d’apathie ou de désintérêt général.

Lorsque 50 à 70 % de ces neurones sont détruits, les symptômes apparaissent. C’est souvent à ce stade que la personne consulte et que le diagnostic est posé.

Les symptômes

Les signes cliniques les plus connus de la maladie et qui donnent lieu à consultation sont :

  • Les tremblements au repos
  • La lenteur et difficulté des mouvements (akinésie)
  • Rigidité musculaire (hypertonie).

Pour poser son diagnostic, le médecin doit retrouver au moins deux de ces trois symptômes.

Il existe également d’autres symptômes tels que :

  • Fatigabilité
  • Dépression
  • Expression faciale figée
  • Troubles de la parole, du sommeil, de la mémoire, de l’humeur, de l’équilibre

À ce jour, les causes de cette maladie restent inconnues, alors que le nombre de cas est en augmentation. Elle débute le plus souvent entre 60 et 70 ans, mais peut aussi se manifester avant 50 ans.

Les demandes de consultations

Depuis quelque temps, j’accompagne au cabinet, des personnes atteintes de la maladie de Parkinson.

Elles viennent souvent pour des troubles du sommeil, pour la lenteur des mouvements et pour les tremblements qui sont épuisants.

Elle me raconte leur histoire, et la découverte de la maladie.

Une de mes clientes, âgée de 70 ans, m’explique qu’elle va chez le médecin parce qu’elle a remarqué qu’elle est de plus en plus lente, qu’elle a moins d’énergie. Elle a du mal à effectuer certains mouvements et sa jambe droite tremble.

Le médecin l’écoute et la dirige alors vers un neurologue.

C’est ainsi que le verdict tombe : « Vous êtes atteinte de la maladie de Parkinson », entend-elle.

Cette nouvelle est comme un coup de massue, elle comprend immédiatement que sa vie ne sera plus jamais la même.

Depuis quelques années déjà, la neurologie intègre les médecines alternatives, comme l’hypnose en complément des traitements médicamenteux, afin d’augmenter le confort des malades.

Malheureusement, peu osent franchir le pas.

Etudes

L’hypnose, présente une approche intéressante, car elle prend en compte, le bien-être de chacun. Elle permet également à la personne, d’être active face la maladie, en pratiquant l’autohypnose.

Dans un article de 2014, Ricciardi et al.(Luciana Ricciardi, National Hospital for Neurology and Neurosurgery) soumettent à l’étude un groupe de 48 patients séparés en deux groupes. Le premier bénéficie d’un traitement complémentaire par l’hypnose et l’autre n’a pas de traitement complémentaire.

90 % des patients appartenant au groupe « hypnose » présentaient une amélioration clinique objective, contre 26 % des patients du groupe contrôle. L’équipe a utilisé deux techniques pour limiter le tremblement : la réification du mouvement puis sa transformation, et une projection dans l’avenir : « comment cela sera quand je ne tremblerai plus ? »

L’hypnose, une aide complémentaire

L’hypnose, peut aider à réduire les tremblements liés à la maladie de Parkinson.

En effet, une grande majorité des personnes souffrant de tremblements reconnaissent qu’ils sont augmentés par le stress et l’anxiété. En travaillant sur la relaxation, l’hypnose permet de diminuer ces deux facteurs, et ainsi d’améliorer les réflexes moteurs et d’aiguiser la perception et la conscience du corps.

En état d’hypnose, l’individu va apprendre à reprendre le contrôle de ses mouvements grâce à l’imagination. Il pourra en portant son attention sur les sensations procurées par ces tremblements, les modifier.
Les diverses techniques d’hypnose permettront de travailler sur l’anxiété et les différents troubles liés à la maladie, comme les troubles du sommeil. Il retrouvera ainsi un sommeil réparateur.

L’hypnose ne remplace pas votre traitement. Un praticien en hypnose ne fait pas de diagnostic, mais il peut vous aider à retrouver un peu de confort dans votre vie.

Prendre rendez-vous

A bientôt

Hélène

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Why ask?

Coordonnées

Hélène PORRY Hypnopraticienne

Adresse
1 b rue des usines 81290 Labruguière

Téléphone: 06.62.91.43.64

Newsletter Inscription

Fibromyalgie ou
le Cri du Corps

Auto-hypnose et hypnose, 2 outils merveilleux qui m’ont permis de vaincre la fibromyalgie.

Ce journal sans prétention, veut simplement vous faire découvrir, à travers mon histoire personnelle, tout ce que ces outils extraordinaires peuvent apporter dans notre Vie.