Je suis accro au sucre

Beaucoup de personnes viennent me voir au cabinet en m’expliquant qu’elles sont “accros au sucre”. Elles savent que cela n’est pas bon pour elles et pourtant elles n’arrivent pas à s’en empêcher. Il faut qu’elles mangent du sucre !

Très souvent, le sucre est un refuge. Elles y trouvent du plaisir, mais aussi du réconfort et de l’apaisement.

Un phénomène de plus en plus courant

La dépendance au sucre, peut parfois faire sourire, pourtant c’est un phénomène de plus en plus courant dans notre société moderne.

En effet, le sucre est présent dans de nombreux aliments y compris dans ceux considérés comme sains, comme les fruits ou les laitages. Il est aussi ajouté en excès dans les aliments transformés, tels que les charcuteries, les biscuits, les sodas etc.

Ce sucre est ajouté par les industriels pour améliorer le goût, mais également pour augmenter la durée de conservation des aliments.

Un problème de santé publique

L’addiction au sucre est devenue un véritable problème de santé publique, en raison de son impact sur la santé physique et mentale.

Selon l’agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (ANSES), 20 à 30 % de Français ont un apport journalier de sucre supérieur à 100 g alors que la recommandation de l’OMS est de 26 g.

Comment sait-on qu’on est accro ?

L’addiction au sucre correspond à la perte de liberté de s’abstenir.

Les personnes dans cette situation sont incapables de contrôler leur consommation, malgré les conséquences sur leur santé. Elles sont tout à fait conscientes du problème, culpabilisent ensuite et pourtant, elles ne peuvent s’en empêcher.

Le sucre a un potentiel addictologique élevé, au même titre que la cocaïne ou l’alcool. Il agit en activant le “système de récompense”.

Ce système est un circuit qui est activé lorsque nous faisons quelque chose qui nous procure du plaisir ou une satisfaction. Quand ce circuit est déclenché, il libère des neurotransmetteurs tels que la dopamine, responsable de la sensation de plaisir.

Le sucre active ce système de récompense.

L’excès de sucre peut entrainer de nombreux problèmes de santé comme entre autres l’obésité, le diabète, ou des maladies cardiaques.
Malgré tout cela, dans notre pays, l’addiction au sucre n’est pas reconnue comme une pathologie…

Se faire aider par l’hypnose

L’hypnose peut être une aide efficace, pour vous libérer de cette compulsion.

En état d’hypnose, vous allez, si votre décision est prise, modifier ce comportement en ciblant les mécanismes sous-jacents dans le système de récompense.

Vous allez “reprogrammer” le circuit défectueux au niveau de cette partie de vous dites, “inconsciente”, qui gère tous vos automatismes.

Vous reprendrez ainsi le contrôle de votre vie et vous pourrez ainsi vous faire plaisir au bon moment, quand vous l’aurez décidé.

Prenez rendez-vous au cabinet ou en visioconférence et retrouver les commandes du navire.

À bientôt
Hélène

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Une réponse

  1. J’ai fait une séance d’hypnose avec Hélène pour mon addiction au sucre. Je me suis sevrée tout naturellement, sans effort. A ce jour, je n’ai plus de manque. Je vois le sucre d’un autre œil. Plus d’envie subite de sucre. J’ai même perdu quelques kilos. Seule la volonté de changer est nécessaire. Merci beaucoup Hélène.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Why ask?

Ne ratez plus aucun article

Les derniers articles...

Fibromyalgie ou
le Cri du Corps

Auto-hypnose et hypnose, 2 outils merveilleux qui m’ont permis de vaincre la fibromyalgie.

Ce journal sans prétention, veut simplement vous faire découvrir, à travers mon histoire personnelle, tout ce que ces outils extraordinaires peuvent apporter dans notre Vie.